Vladimir Pletser

Share

Vladimir Pletser

Belgian Astronaut Candidate and hav­ing worked for 30 years at the European Space Agency in charge of micro­grav­i­ty projects and ESA par­a­bol­ic flights, Vladimir Pletser is cur­rent­ly Director of Space Training Operations at Blue Abyss to train future astronauts. 

Il a tra­vail­lé en tant que physi­cien-ingénieur au Centre européen de recher­ché et tech­nolo­gies spa­tiales (ESTEC) de l’Agence spa­tiale européenne depuis 1985. Il y a géré la pré­pa­ra­tion et l’organisation des expéri­ences en impe­san­teur lors de vols paraboliques en avion. Il détient à ce titre un record du monde du plus grand nom­bre d’heures en vols paraboliques.

Il est can­di­dat astro­naute pour la Belgique depuis 1991

Membre de la Mars Society depuis 2001, il a par­ticipé à trois cam­pagnes de sim­u­la­tion de mis­sions mar­ti­ennes habitées.

Conseiller sci­en­tifique au Centre de tech­nolo­gie et d’ingénierie pour l’utilisation spa­tiale de l’Académie chi­noise des sci­ences à Pékin, Chine, en avril 2016. Il sup­porte la pré­pa­ra­tion des expéri­ences sci­en­tifiques en micrope­san­teur pour la future sta­tion spa­tiale chi­noise et pour les vols paraboliques. 

Formation

Vladimir Pletser est diplômé de latin-math­é­ma­tiques de l’Institut Saint-Boniface en 1973 et de sci­en­tifique spé­ciale du Collège Saint-Michel en 1974. Il obtient à l’université catholique de Louvain (UCL) à Louvain-la-Neuve le diplôme d’ingénieur civ­il mécani­cien, spé­cial­i­sa­tion dynamique et sys­tèmes (1979) ; une maitrise spé­ciale en physique, en géodésie spa­tiale (1980) ; et un doc­tor­at en physique, en astronomie et astro­physique (1990).

Carrière

Vladimir Pletser a tra­vail­lé comme ingénieur de recher­ché de 1980 à 1981 au départe­ment de géo­physique externe de l’Institut roy­al météorologique de Belgique sur l’ef­fet Doppler ionosphérique, et de 1981 à 1982, à la Faculté d’a­gronomie de l’UCL sur des prob­lèmes de sta­tis­tiques appliquées, de mod­éli­sa­tion math­é­ma­tique et de simulation.
En 1982, il est nom­mé pro­fesseur assis­tant à la Faculté des sci­ences de l’UCL et détaché à l’u­ni­ver­sité de Kinshasa, Congo (ex-Zaïre), où il enseigne jusqu’en 1985 en physique, math­é­ma­tiques appliquées, astronomie et géophysique.

Carrière à l’ESA

En 1985, Vladimir Pletser intè­gre la Division des Projets et Plateformes de Micropesanteur (con­nue sous dif­férents noms par le passé) du Directorat des Vols spa­ti­aux habités et Opérations (con­nu égale­ment sous dif­férents noms par le passé) à l’ESTEC, à Noordwijk aux Pays-Bas.

Vols paraboliques

Depuis 1985, Vladimir Pletser est respon­s­able des cam­pagnes de vols paraboliques de l’ESA en avions pour les expéri­ences de micrope­san­teur de courte durée. Il est le spé­cial­iste de la micrope­san­teur en vols paraboliques d’avions pour lesquels il détient un record du monde, il est con­nu comme Monsieur Vols Paraboliques’, Monsieur Paraboles’, Homo Parabolicus’ ou Monsieur Microgravité’. De 2013 à 2016, il est détaché par l’ESA en tant qu’expert à Novespace comme instruc­teur de vol pour les vols paraboliques de décou­verte ouverts au pub­lic. Il par­ticipe ain­si à 14 vols de 2013 à 2016 à Bordeaux et à Zurich, Suisse.

Vladimir Pletser en com­bi­nai­son de sor­tie extra-véhic­u­laire mar­ti­enne à la Station FMARS en 2001.

Campagnes de sim­u­la­tion de mis­sions mar­ti­ennes habitées

En 2001, Vladimir Pletser est sélec­tion­né par­mi 250 can­di­dats par la Mars Society pour par­ticiper en juil­let 2001 à la pre­mière cam­pagne inter­na­tionale de sim­u­la­tion d’une mis­sion habitée mar­ti­enne à la Flashline Mars Arctic Research Station (FMARS) sur l’Île Devon dans l’Arctique cana­di­en avec l’équipage FMARS2. Il est respon­s­able d’une expéri­ence sis­mique pour la détec­tion de nappes aquifères souterraines.

Invité de nou­veau par la Mars Society, il par­ticipe en avril 2002 à une deux­ième cam­pagne inter­na­tionale de sim­u­la­tion de mis­sion mar­ti­enne habitée dans la Mars Desert Research Station (MDRS) dans le désert de l’Utah avec l’équipage MDRS5 dans un isole­ment strict pen­dant deux semaines Il est respon­s­able d’une expéri­ence psy­chologique sur la crois­sance de plantes dans l’habitat martien.
Pendant ces deux mis­sions, il tient un jour­nal de bord à la FMARS et à la MDRS. Il a pub­lié un livre rela­tant ses séjours pen­dant ces deux simulations.

En 2009, dans le cadre du pro­jet EuroGeoMars de l’ESA visant à étudi­er les aspects humains et sci­en­tifiques de futures mis­sions habitées sur des sur­faces plané­taires extra-ter­restres, il par­ticipe à une troisième cam­pagne de sim­u­la­tion mar­ti­enne à la MDRS comme Commandant de l’équipage MDRS-76. Il est respon­s­able d’une série d’ex­péri­ences sur les aspects humains.
Pendant ces trois cam­pagnes, il a par­ticipé à un total de 36 expéri­ences en géo­physique, biolo­gie, nav­i­ga­tion et recon­nais­sance, psy­cholo­gie et fac­teurs humains. Il a accu­mulé un total de 44h 30m en sor­tie extravéhic­u­laire au cours de 16 sor­ties extravéhic­u­laires simulées, dont 9 comme Commandant.